Débranchez en vacances !

Publié le par Sylvie



L'heure des vacances a enfin sonné et pourtant vous ne pensez qu'à votre travail ?

En cette période de l'année, vous avez pourtant besoin de faire le vide (vacances vient du mot latin vacare "faire le vide"). Mais vous associez probablement le vide à l'abandon, la solitude, la fin.

Votre difficulté à mettre votre travail entre parenthèses estivales ne relève pas d'une quelconque vanité (je suis indispensable) ni d'une indifférence à vos proches (je travaille parce que je m'ennuie). Cela ressemble plus à une angoisse qui s'exprime par l'intermédiaire du travail : surbooké(e) par des réunions, des dossiers, tâches en tout genre, le but étant de remplir vos journées histoire de vous rassurer.

Or, en vacances votre stratégie s'écroule faute d'outils de travail... et c'est l'angoisse qui reprend la place occupée par votre boulimie professionnelle avec son lot de dévalorisation de soi.

Quelques conseils :
  • Adoptez des substituts : ne vous forcez pas à décrocher d'un coup, l'angoisse du vide serait alors plus grande. Remplissez votre agenda avec d'autres activités, sur un rythme rapide au départ puis en diminuant progressivement : vélo, pèche, visite du village, marché, partie de boules avec les amis...

  • Posez vos limites : ne vous privez pas de contacts avec votre entreprise mais contenez-les dans des plages horaires précises : deux heures la première semaine, une heure les suivantes... et consacrez toute votre énergie à développer de nouveaux contacts (amicaux) sur place.

  • Redéfinissez vos priorités : avoir du mal à exister en dehors de votre travail est souvent le résultat d'une identité construite sur la performance. Vos parents vous ont sans doute poussé à l'excellence ou habitué(e) à mériter leur attention.

    Réfléchissez à ce que représente le travail pour l'image que vous avez de vous-même, au sens que vous souhaitez donner à votre vie. Faites des projets, c'est un bon moyen d'asseoir le sentiment d'exister pour vous-même et non pour votre travail.

Bonnes vacances (pensez à oublier un peu votre portable) !

Commenter cet article