Vous avez dit relation d'aide ....

Publié le par Sylvie



Vous êtes nombreux (et nombreuses) à me poser la question : C'est quoi un thérapeute en relation d'aide ?

Sa particularité ? un travail basé sur l'échange entre le thérapeute et le client (et non patient).

C'est Carl Rogers, psychologue américain qui a développé cette méthode non directive appelée "Approche Centrée sur la Personne" (ACP).

Son principe ?
Chaque individu possède la faculté d'évoluer au mieux de ses possibilités. Pour y parvenir, il a besoin de conditions favorables comme la relation avec la personne (le thérapeute) qui va l'accepter positivement dans un climat d'écoute et d'empathie.

Le thérapeute ?

A la différence de la "neutralité" des psychanalistes, le thérapeute est engagé dans la relation, au plus près du ressenti de son client.

Son principal outil ?

L'écoute active qui s'exerce avec sympathie, dans une relation de confiance et d'authenticité. Le thérapeute n'a pas de projets précis mais répond à la demande et permet au client de s'exprimer avec créativité de façon autonome et en toute liberté.

Comment se déroule une séance ?

C'est un entretien, qui tourne essentiellement autour du vécu actuel par rapport à l'histoire passée, en face à face de façon à ce que la personne puisse voir les expressions du thérapeute (et vice et versa). Le thérapeute écoute de manière vivante et non en "hum hum, ah oui, ah bon". Il peut réagir mais en aucun cas indiquer une direction.
Son attitude est authentique, il entre '"en résonnance" avec son client et reformule ses propos pour lui permettre de saisir ce qui pourrait lui échapper.

Tout vient du client, de ses propres ressources : l'explication de son problème ou la façon de la résoudre vient des outils que le thérapeute en relations d'aide aide "à remettre en service".

Comme  François (et je le remercie de m'avoir autorisé à reporter ses paroles), venu à la suite d'un licenciement et manquant terriblement de confiance en lui. "Ce qui a été bien, c'est que j'ai pu exprimer mon abattement, extérioriser mes angoisses. Sylvie parle peu, écoute beaucoup et ce qu'elle me disait résonnait en moi. J'ai pu retrouver au fond de moi les outils pour retrouver une certaine combativité qui m'a permis de retrouver du travail".

La séance permet de prendre du recul, de changer d'angle de vue pour pouvoir dépasser ses difficultés.

Les indications ?

Applicable dans de nombreux domaines de la vie, la relation d'aide permet de répondre à différents types de mal-être (stress, anxiété, difficultés conjugales, relationnelles, professionnelles...) ou une crise ponctuelle (licenciement, décès, annonce d'une maladie grave...) . C'est un soutien pendant une période difficile, là où malheureusement les structures habituelles ne proposent rien ou pas grand chose.

Ma formation ?

Thérapeute en relation d'aide, je suis également Sophrologue et Praticien Reiki. J'ai développé à travers différentes techniques (Sophrologie, P.N.L., études de psychologie, stages, ateliers) cette approche de la personne et pas seulement du symptôme. La formation n'est jamais terminée, il faut l'avouer, les rapports humains sont tellements passionnants et complexes à la fois.

Je remercie Danielle, Françoise, Joël, Elise, François, Jérémy, Patricia, Véronique, Claire et tous mes "clients" pour leur chemin parcouru et surtout pour les échanges si intenses et précieux que nous avons lors de nos rendez-vous (même si parfois, ils ont l'impression que je les bouscule un peu...).

Voilà, j'espère avoir répondu aux interrogations. Si une quelconque zone d'ombre subsiste, je suis disponible pour échanger avec vous !



Commenter cet article