Méditation, mode d'emploi...

Publié le par Sylvie

relaxation.jpg

 

l Créez votre lieu de méditation

Choisissez un endroit calme, bien aéré, peu encombré. Il peut s'agir d'un endroit de votre chambre...

 

l Une bonne posture

Essentielle !

 

meditation.jpg



Sans faire le yogi (à moins d'être  très souple), vous pouvez méditer :

 

- assis sur le sol ou sur une chaise

- allongé(e) sur le sol ou un matelas ferme.

 

 

Position assise au sol :

La nuque et le dos sont droit, le ventre souple et les épaules relâchées.

Posez un petit coussin sous votre coccyx pour permettre la bascule en avant du bassin, croisez les jambes, les genoux touchent le sol.

 

Position assise sur une chaise :

Le dos est droit sans être rigide, les pieds sont bien en contact avec le sol.

 

Position allongée sur le dos :

Installez vous sur un matelas ferme pour un bon maintien de la colonne vertébrale. Placez vos bras le long du corps, les mains sont détendues, les pieds relâchés.

 

l Adoptez une bonne respiration

respirez-copie-1.jpgUne bonne respiration est la base de la méditation. Elle doit être ample, régulière et nasale afin de permettre de détendre le corps et d'apaiser votre esprit et, bien évidemment... abdominale ! (comment faire ? C'est ICI ).

 

Les paupières détendues, entrouvertes, commencez toujours par une longue expiration comme si vous vouliez chasser tous vos soucis et les envoyer loin... Enchaînez ensuite avec une inspiration douce et profonde. Ressentez l'air qui entre dans vos poumons par vos narines. Ressentez cette sensation fraîche quand l'air entre et chaude quand il ressort...

 

l Et après ?

Tentez de faire le vide en vous déconnectant des bruits extérieurs... Pas facile au début ? voire impossible ?

La difficulté est de ne pas vous "attacher" à ces bruits (une voiture qui passe dans la rue et ça y est votre cerveau la visualise, l'imagine et vous voilà parti(e) dans vos pensées) ...

 

nature_clouds.jpgEntraînez-vous à vous libérer des pensées parasites. Pour cela, branchez-vous sur votre respiration : A l'inspiration, pensez "j'inspire", à l'expiration, pensez "j'expire" et laissez les bruits passés comme des nuages dans le ciel, sans les interpréter, sans "entrer dedans".

 

L'intérêt est, comme je l'ai déjà expliqué, de ne plus être prisonnier(e) de vos pensées. Au début, méditez quelques minutes et au fur et à mesure des résultats (quiétude, moins de prise au stress) augmentez la durée et expérimentez plusieurs types de méditation.

 

 

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article