Méditation : assis(e) sur une chaise

Publié le par Sylvie

zen.jpg
La méditation peut se pratiquer assise... Réalisable à peu près partout, elle permet d'aider au "retour au calme intérieur". Elle apporte beaucoup de bienfaits et une meilleure résistance au stress.

 

 

 

l La posture et la respiration

Asseyez-vous sur une chaise, dans une position confortable.

 

La position du corps est la même que dans la méditation zazen... :

 

La colonne vertébrale est étirée (un peu comme si une corde redressait votre nuque et vous tirait vers le haut), les épaules relâchées. Le menton est légèrement rentré afin de soulager la nuque (cette position soulage les lombaire.

La tête est droite, bien alignée

Le dos est droit, sans tension particulière.

Les pieds à plats, légèrement écartés.

Les yeux sont entrouverts mais ne fixent pas de point précis.


Desserrez les dents et décrispez vos mâchoires. L'extrêmité de la langue se place sur le haut du palais, naturellement.

 

La respiration est une respiration abdominale longue et profonde. Concentrez-vous sur votre ventre et sentez les mouvements (il se gonfle à l'inspir et se dégonfle à l'expiration). Au fur et à mesure, prolongez vos inspiration et vos expirations, sans forcer.

 

l Les pensées

Un monologue mental va se faire entendre... Observez-le et laissez votre corps se détendre au gré de vos respirations. Laissez passer vos pensées comme les nuages filent dans le ciel. Prenez conscience que vous êtes en train de penser à autre chose et revenez à votre respiration. Comptez vos expirations ou pratiquez une technique simple : à l'inspir, pensez "j'inspire" et à l'expiration, pensez "j'expire"... cela vous aidera à vous concentrer.

 

Réalisez cette méditation aussi souvent que vous le souhaitez. Faites-la durer quelques minutes. A la fin de la pratique, prenez quelques instants pour observer ce que vous avez ressenti puis revenez à vos activités.

Commenter cet article